une image du premier niveau du jeu rick dangerous

Infos

  • Editeurs: Telecomsoft, MicroProse
  • Développeur: Core Design
  • Année: 1989
  • Genre: Action, Plateforme
  • Plateformes: Dos, Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, MSX2, ZX Spectrum
  • Synopsis: en 1945, l’aventurier Rick Dangerous s’écrase dans la jungle amazonienne.
+ d’infos

Avis et critiques

Wise Monkey


Inspiré par « les Aventuriers de l’arche perdu », Rick Dangerous met en scène un simili–indiana jones dans différents niveaux, où il devra éviter tout un tas d’ennemis et de pièges de toutes sortes.
La scène d’entrée de jeu met tout de suite dans l’ambiance (avec une grosse référence à Indiana Jones), et j’étais fan quasi-immédiatement.
Les graphismes sont sympa (avec un style cartoon) et très parodiques. Les contrôles sont simples, mais le jeu est vraiment difficile (et c’est peu dire).
On a un « Die and retry », mais avec un nombre limité de vies, ce qui oblige le joueur à connaitre le jeu quasiment par cœur (il n’y a pas de continu, ni de mot de passe ou de sauvegarde).
On fait face à tout un tas de pièges et d’ennemis qu’il est impossible de connaitre du premier coup, donc attendez vous à recommencer le jeu très fréquemment… Et certains pièges sont vraiment vicieux (surtout le niveau en Egypte).
On a plusieurs mondes (jungle, Egypte, château allemand, labo), composé de pleins de mini niveaux, et on évolue dans ces mondes en combattant différents ennemies avec un pistolet ou en utilisant des dynamites (également utiles pour faire exploser certains passages).
La fin annonce la suite (avec un joli clin d’œil sonore à « Rencontre du 3e type »), qui sortira un an plus tard.

Deux-trois astuces/conseils pour finir :
– Attention à ne pas tirer sur les boites de munitions sans le faire exprès. Les munitions sont à utilisées avec parcimonie.
– Pour économiser des balles/dynamites, mieux faut éviter de flinguer les ennemies. Il y a parfois des possibilités de les éviter.
– Dès le que le jeu démarre : courez sans vous retourner !

Testé sur Amiga et MS-Dos

En bref : un jeu de plates-formes/réflexion, visuellement inspiré par indiana jones.
Très sympa mais dur.
Note :12/20