couverture du livre le crepuscule de la france d'en haut de christophe guilluy

Infos

  • Auteur: Christophe Guilluy
  • Nombre de pages: 250 pages
  • Année: 2016
  • Genre: analyse politique
  • Synopsis: En quelques décennies, la France a adopté toutes les normes économiques de la loi du marché et de la mondialisation. Bénéficiaires de cette évolution, la nouvelle bourgeoisie en oublie jusqu’à l’existence de la France d’en bas. Les classes populaires coupent les ponts avec la classe politique, les syndicats et les médias. Leurs nouvelles solidarités n’intéressent personne. On croyait la lutte des classes enterrée, voilà son retour…
+ d’infos

Avis et critiques

Enny-Rokk


Christophe Guilluy est un géographe qui avec des graphiques, des études de l’insee et des cartes, nous détaille et nous montre l’ampleur du fossé qui ne cesse de grandir entre la France d’en haut et celle du bas.
Le livre est très bien documenté, et au fur et à mesure des chapitres, on y voit tous les mécanismes qui creusent les fractures sociales, territoriales et culturelles (comme par exemple le fait que les bénéficiaires de la mondialisation soient en grande partie regroupés dans des métropoles, le reste étant cantonné dans la «France périphérique »).
Il met des chiffres sur des réalités que l’on peut tous observer sans pouvoir toujours les analyser à notre niveau. Ce livre nous permet donc de comprendre les raisons d’une colère de plus en plus profonde dans la société entre les gagnants et les perdants du modèle mondialisé (thème plus que présent à l’approche de la prochaine présidentielle française).
Ce nouvel ordre économique n’a fait que creuser les fractures sociales, territoriales et culturelles, car on ne peut pas choisir la mondialisation sans ses conséquences sociales (en vrac : pauvreté, déclassement, communautarisme, …).
Mais, l’auteur nous démontre aussi que les classes populaires n’ont pas d’autres choix que de résister à l’ordre dominant et annonce l’ébauche d’une contre – société (décroissance, circuit court, etc..), sous peine de disparaître le cas échéant. Ça peut paraître pessimiste, mais je suis assez d’accord avec l’auteur.

En bref : Il faut prendre le temps de lire ce livre très bien documenté et très intéressant qui montre tous les rouages, les implications et les conséquences de la mondialisation «heureuse» pour une large partie de la population.
Note :16/20