couverture de la bande dessinée Economix, realisee par Dan Burr, Michael Goodwin

Infos

  • Auteur: Michael Goodwin
  • Illustrations: Dan Burr
  • Année: 2012
  • Genre: histoire, economie
  • Synopsis : l’histoire du capitalisme du 15ème siècle jusqu’à 2012, vue par Michael Goodwin et illustrée par Dan Burr.
+ d’infos

Avis et critiques

Wise Monkey


Economix est un bonne bd, très bien documentée, sur l’histoire et le fonctionnement de l’économie capitaliste. Les dessins sont simples et en noir et blanc, mais très explicites, illustrant bien les différentes explications et citations de l’auteur.
On commence en hollande à la renaissance (première petite critique : il y avait pas moyen de commencer avant ?), puis on avance dans le temps avec les différents économistes et penseurs qui se succèdent à travers les époques (Colbert, Smith, Keynes, mais aussi Milton Friedman, … Thomas Piketty sera peut-être dans une nouvelle édition), pour finir sur le mouvement Occupy Wall Street de 2012. On voit les conséquences économico-politique des différentes actions et doctrines politiques, comme les différentes révolutions industrielles, les deux guerres mondiales, le choc pétrolier, la crise de 87, la bulle internet, les manifestations de seattle en 1999, le 11 septembre, l’Irak, Occupy Wall Street….
Un de mes plus gros griefs par rapport à cette bd, est que l’auteur se focalise surtout sur l’actualité américaine (par exemple, quand l’auteur parlera de Reagan et de sa politique, il ne traitera pas de Thatcher qui a fait pareil). Alors pour la défense de l’auteur, c’est vrai qu’il le dit lui-même au début de l’ouvrage, que du fait qu’il soit américain, il traitera surtout de l’histoire des Etats-Unis. Mais bon, c’est un peu dommage, il aurait gagné à s’ouvrir un peu plus sur l’histoire et l’actualité mondiale à certains moments.
Parmi les autres petites critiques que j’ai pu avoir, la 2e guerre mondiale est survolée un peu trop rapidement à mon gout, et la fin de la guerre froide à plus à voir avec le «contre choc pétrolier» des années 80 que comme décrite par Goodwin.
Point notable : dans l’édition que j’ai lu, il y avait un supplément de 32 pages de l’auteur, traitant du traité transpacifique (mais que nous, européens, pouvons transposer aux traité transantlantique sans aucun soucis vu que les conséquences seront les mêmes).
Pour ce qui est de la fin, je ne suis que moyennement en accord avec l’auteur. En effet, il préconise de faire connaitre (via son livre entre autre) au plus grands nombres les rouages et les abus des économistes actuels, pour ensuite le moment venu quand la prochaine crise arrivera (ce qui ne manquera pas d’après lui), en profiter pour obliger les instances politiques à changer les lois.
Je pense plutôt qu’il conviendrait d’agir de suite et de ne pas attendre une prochaine catastrophe, mais bon c’est mon avis.
A la fois livre d’histoire, d’économie, de politique (et avec même un peu d’écologie vers la fin), Economix est une très bonne introduction au monde politico-économique actuel, ainsi qu’à d’autres ouvrages traitant du sujet comme la « stratégie du choc » de Naomi Klein (qui figure d’ailleurs dans la bibliographie).

En bref : une bande dessinée de qualité et très didactique sur le monde de l’économie (même si un peu trop américano-centrée).
Note :16/20