couverture du livre un monde sans fin de ken follett

Infos

  • Auteur: Ken Follett
  • Titre original: World Without End
  • Nombre de pages: 1337 pages
  • Année de parution française: 2008
  • Genre: historique, aventure
  • Synopsis: En 1327, quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre, dont la teneur pourrait mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour lie à jamais leurs sorts…
+ d’infos

Avis et critiques

Enny-Rokk


J’avais adoré « Les piliers de la terre » et j’ai beaucoup hésité avant de lire « Un monde sans fin » car il était présenté comme une suite et souvent les suites sont moins bonnes. D’autre part, je ne me souvenais plus de toute l’intrigue et j’avais peur d’être perdue.
Mais lorsque, j’ai commencé ce livre, je n’ai plus pu le lâcher jusqu’à la dernière page. J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à me plonger dans ce roman. On tombe en plein Moyen Age au XIVe siècle , à Kingsbridge avec nos héros : Gwenda, Caris, Ralph et Merthin. On les suit pendant 35 ans à travers la grande peste de 1348, la bataille de Crécy, la famine etc…. On s’attache aux personnages dont on va suivre l’existence tout au long du livre. Grâce à eux, on va de rebondissements en rebondissements.
On découvre dans ce livre de nombreux aspects historiques : la condition des serfs, la vie dans les cloîtres, l’architecture et la construction des cathédrales, l’organisation et le rôle des guildes, la médecine de l’époque avec son cortège de préjugés, la sorcellerie toujours très présente et surtout de la condition féminine (le droit de cuissage, les pères qui vendent leurs filles comme du bétail, les viols…) On apprend également comment la société s’est organisée pour survivre face aux ravages de la peste.
La description de la bataille de crécy et des atrocités commises par l’armée anglaise en Normandie, à travers les yeux de Caris, m’ont montré les ravages de la guerre de Cent Ans.
Bref, l’air de rien, on apprend plein de chose sur cette période.

En bref : Surtout ne pas se laisser rebuter par le nombre de pages !!! Une fois qu’on a commencé, on ne peut plus s’arrêter avant d’avoir lu la dernière page.
Un régal !
Note :17/20